Gauthier Leroy
HI FAT CANS !
25/04/2014 - 15/06/2014

Le Fonds Régional d'Art Contemporain Basse-Normandie présente HI FAT CANS ! de Gauthier Leroy du 25 avril au 15 juin 2014

Certaines œuvres de l’exposition ont été réalisées durant la résidence de l’artiste avec la participation des élèves de l’atelier métallerie au Lycée Yvonne Guégan d’Hérouville-Saint-Clair en 2013 dans le cadre d’un partenariat entre le Frac et le lycée soutenu par la DRAC et la Région Basse-Normandie.
Le vernissage est assuré par les élèves du pôle hôtellier du lycée.

À l’image de l’œuvre The XX Century’s Wolf présente dans la collection du Frac depuis 2010 et dans laquelle Gauthier Leroy associe des éléments pris d’un garage à la maquette d’un bâtiment d’architecte des années 70, c’est par des assemblages impromptus et des déca- lages inattendus qu’il crée un univers particulier, réjouissant et frisant parfois l’absurde. Il détourne, s’approprie des modèles vintage issus de l’histoire du design et de l’industrie des années 50 à 70, auxquels il ajoute un certain nombre d’objets hétéroclites ou même incongrus de la culture populaire et de la vie quotidienne tels que céramiques, mégots de cigarettes, cacahuètes ou autres nombreuses surprises... Chaque œuvre a en son cœur la référence à l’atelier (entreprise, bricolage, ou atelier d’artiste) où s’accumulent au gré du travail des ma- tériaux divers, des restes et des outils qui s’y côtoient sans le savoir.
Pour la plupart inédites, les œuvres de l’exposition Hi Fat Cans !, insistent sur cette attention que l’artiste porte au savoir-faire manuel. Et, en résidence au Lycée Yvonne Gué- gan d’Hérouville-Saint-Clair en 2013 (dans le cadre d’un partenariat entre le Frac et le lycée soutenu par la DRAC et la Région), c’est avec les élèves de l’atelier métallerie qu’il a réalisé directement certaines des œuvres présentées.
La série Smoking Corn & Bone ainsi que les deux tables Fish Bone Diagram et De luxe se révèlent être des adaptations libres des lampes et tables de l’architecte designer Jean Prouvé (1901-1984). Ces objets, et particulièrement les lampes Potence, ne possèdent aucun équiva- lent actuel dont la praticité ait été égalée ; c’est cette économie de moyen qui intéresse Gau- thier Leroy. De la même manière qu’il délègue régulièrement une partie de la conception de ses œuvres à des artisans, Gauthier Leroy a confié aux lycéens le soin de réaliser la structure de base des lampes et des tables, qu’il a « augmentée » par la suite. En lieu et place de leur système d’éclairage, des épis de maïs, cigarettes et cacahuètes en céramiques font bascu- ler les lampes Potence façon Prouvé dans l’univers drôle et absurde des comics. De la table Compas de Jean Prouvé dont elle tire sa source, la table Fish Bone Diagram voit son plateau customisé et augmenté d’un smiley fait de tissu de bleu de travail, d’une boîte de conserve et d’une reprise d’un dessin satirique d’Ad Reinhardt sur l’économie et la politique. De même, la table De luxe est une adaptation de la table de réfectoire de Jean Prouvé (1939) augmentée de diverses évocations du monde de l’automobile. Les époques se frottent entre elles dans un collage presque loufoque flanqué de mégots de cigarettes pour clore le tout.
La série About Faces Pottery reprend l’esthétique d’un flyer des années 70 repéré sur Internet et à partir de laquelle Gauthier Leroy fabrique de grandes affiches en bois à la typographie en relief agrémentée de fragments divers de matériel de pêche. Les œuvres, The Jack & the Wheel et Spin Guru, 2012, voient leurs formes de grandes radios TSF « décorées » de petites sculptures hybrides fabriquées par l’artiste qui rappellent l’esthétique des avant-gardes du XXe siècle.
L’artiste inscrit, en les mêlant à des références esthétiques savantes, des objets et des sa- voirs-faire aux « manières » plus populaires, dans un espace d’exposition, annihilant la dis- tance habituellement relevée entre ces différents modes de création et découvrant ainsi sa propre esthétique déroutante.americanbestpills.com