Charlotte Beaudry

La séduction vénéneuse de Charlotte Beaudry
Deux ans après le Wiels, l'artiste présente une toute nouvelle série aussi séductrice que vénéneuse. définitivement inclassable.Le grand public avait découvert Charlotte beaudry lors d'une vaste rétrospective au Wiels en 2011. Après plusieurs autres haltes en Belgique et à l'étranger, la revoici avec une exposition entièrement constituée d'oeuvres récentes à l'espace 251 Nord à Liège. (...)

/sites/default/files/la_seduction_veneneuse_de_charlotte_beaudry.pdf

Les vies secrètes de Charlotte Beaudry

Dominique Legrand

L’impulsion guide Charlotte Beaudry. Au Wiels, sa première rétrospective est une plongée compulsive dans un univers où la féminité se pare des bijoux provocants de la révolte et de la sensualité.

Slip rouge carrossé comme un bolide de course, lèvres béantes d’un sac ouvert sur le fouillis de l’intimité, grands portraits brossés comme des cadrages photographiques : l’œuvre complexe de Charlotte Beaudry investit tout un plateau du Wiels.(...)

read more: pdf


Mademoiselle âge (peu) tendre
Guy Duplat

Après les magnifiques expositions Alÿs et Claerbout, le Wiels se fait plus modeste mais aussi "tête chercheuse", avec le film de Sven Augustijnen sur la mort de Lumumba dont nous avons expliqué l’intéressante ambiguïté (lire LLB du 18 mai). Et voilà deux artistes femmes. La première, Charlotte Baudry est Belge, née en 1968 à Huy, mais sa notoriété est récente. Elle ne fut découverte par une petite exposition au Civa, qu’en 2006 avant de faire rapidement carrière (avec la galerie Aliceday). Exposer au Wiels est pour elle, une grande étape, où on retrouve la variété de ses sujets. Mais ce sont surtout ses séries les plus connues sur les adolescentes qui frappent. [...]

read more: pdf



Entre retenue et provocation
Anne Fransen

À première vue, la réserve de Charlotte Beaudry, actuellement exposée au Wiels, contraste avec la fulgurance de sa jeune carrière. Mais comme sa peinture le montre si bien, il faut toujours s’aventurer un peu plus loin. Derrière l’arbre. Dans la forêt. [...]

read more: pdf


Charlotte Beaudry
Adolescence et intimes confidences

Gwennaëlle Gribaumont

Happée dès l’adolescence par une envie de peindre, Charlotte Beaudry (Huy, 1968) resta longtemps à l’écart de la scène artistique. Ce n’est plus le cas. À l’affiche du Wiels, elle nous ouvre les portes de son univers où se déclinent objets du quotidien privés de contexte, adolescentes en recherche d’intégrité, architectures précaires dans lesquelles on peine à entrer… Une vision contemporaine et radicale, parfois mélancolique ou brutale, de notre rapport au monde. Rencontre. [...]

read more: pdf


Les images épineuses de Charlotte Beaudry
Eva Wittocx

Comment se fait-il que dans ce monde surmédiatisé, nous puissions encore être touchés par des images ? Des images imprimées sur des affiches, diffusées à la télévision ou véhiculées dans des publicités tentent de nous séduire, de nous informer ou de nous inciter à consommer. Illustrations, slogans, couleurs et formes sont utilisés de manière à nous encourager à un certain type de comportement ou de réflexion. À travers des oeuvres d’art diverses, les plasticiens nous présentent un regard personnel sur le monde dans lequel nous vivons. Ils isolent des bribes de réalité, des fragments d’expériences et se les approprient. Le résultat offre au spectateur une vision critique, mais à la fois ouverte de notre environnement et à ce titre, il aiguise notre esprit. [...]

read more: pdf
 


The surface of things
Luk Lambrecht

Contemporary art is a solidified image of a coma — of a withdrawal from the steady flow of things that culminates into an “ after-image ”. Art slows down the “ course of things ”, like a comma, a punctuation mark that creates a break, allowing us to reflect. The art of painting is the means par excellence — a unique, manipulable artistic means — to comment on the peculiar experience of life. The art of painting as an “ in-between ” that separates the uncertainty of reality and the material reality of art. Today, the art of painting is more alive than ever. It is even considered by many as a life buoy in the sense that — in a personal and unparalleled manner — it allows to transform personal experiences and comments on the reality experienced in images, which are a priori deceitful. [...]

read more: pdf


The wood and the trees
Denis Gielen in conversation with Charlotte Beaudry

Denis Gielen : Looking back at the various subjects that feature in your paintings, I felt distressed because of this human cry that resounds in them. It’s not always loud — sometimes it’s restrained. Not unlike the head, which in my memory is purple with pent-up anger. Evidently, the fact that paintings don’t reproduce sound, also has something to do with this. These cries affect me, because they distort the faces ; they pass through the skin of the characters, seeking to reach the surface of the painting, which thus comes to embody a feeling, acquires an emotional dimension. The work therefore also refers to what the art of painting embodies…

read more: pdf